Document sans titre
Accueil Webmail Contact


Nombres de visite : Document sans titre Le site comptabilise 19 visite(s) aujourd'hui et 37497 au total! Suivez - nous
 
DOSSIERS

OMAOC, AFREXIMBANK Mull Partenariat pour le financement des navires

Dr. Paul Adalikwu, secrétaire général de l'Organisation maritime d'Afrique occidentale et centrale (MOWCA) a entamé des pourparlers avec Afreximbank afin d'ouvrir le financement des navires et l'achat d'autres possibilités d'actifs maritimes pour les investisseurs africains et les parties prenantes maritimes.

Après une réunion bilatérale virtuelle entre MOWCA et Afreximbank, les deux organisations ont convenu de la nécessité d'élargir les opportunités d'affaires maritimes et de renforcer le régime de cabotage prévu à l'échelle de l'Afrique pour stimuler les investissements et créer des emplois.

Adalikwu, qui a dit au Dr. Gainmore Zanamwe, directeur par intérim de la banque, facilitateur du commerce et commerce intra-africain, à propos des efforts de MOWCA pour obtenir un accès facile au crédit pour les entreprises maritimes, a noté que toutes les compagnies maritimes appartenant à l'État établies en Afrique de l'Ouest et au Centre entre 1975 et 1990 ont cessé d'exister.
Le SG a déclaré que la disparition des compagnies maritimes appartenant à l'État a laissé l'activité aux transporteurs maritimes à petite échelle existants au Nigeria et ailleurs sur le continent.

Selon le Dr Adalikwu, le commerce maritime est dominé par les compagnies maritimes géantes d'Europe et d'Asie et le seul profit que l'Afrique réalise est les frais d'enregistrement de leurs navires dans certains États membres et les frais de port lorsqu'ils appellent pour décharger des cargaisons conduisant à la fuite des capitaux. Pour que les objectifs de l'AfCTA soient réalisés, il doit y avoir des navires appartenant à des Africains qui sillonent le continent.

Il a en outre indiqué que le transport maritime a besoin de la modernisation des ports africains, de la connectivité intermodale avec d'autres modes de transport, tels que le rail, la route, le pipeline et les voies navigables intérieures et le développement de ports secs pour résoudre le problème de la congestion probable.

Le SG a informé la réunion de la tâche de transformer MOWCA en Organisation maritime africaine (AMO) et de son partenariat continu avec la Banque africaine de développement (BAD), le Comité intergouvernemental permanent du transport maritime (ISCOS) et la Zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA) et espère rencontrer bientôt d'autres organismes régionaux.

Il a également observé la nécessité d'un financement du développement de l'infrastructure portuaire pour le mouvement homogène des marchandises à partir des ports, tout comme il est nécessaire de construire des ports secs intérieurs et des entrepôts pour les pays enclavés pour le stockage des marchandises d'importation/exportation, d'où le point de se pencher vers Afreximbank pour un partenariat.

En ce qui Concerne les avantages du développement de l'économie bleue, le SG a cité le Kenya et les Seychelles comme des pays qui ont tiré parti de leurs ressources océaniques pour créer de la richesse et des moyens de subsistance pour leurs femmes et leurs jeunes grâce à l'économie bleue et que le MOWCA souhaiterait reproduire cela à d'autres États membres. Encore une fois, a-t-il dit, pourrait être un domaine de partenariat avec la banque.

Adalikwu a ajouté qu'il est nécessaire d'harmoniser le cadre juridique car les objectifs de l'AfCFTA ne peuvent pas fonctionner avec les activités accrues des attaques de piraterie dans le golfe de Guinée. Il a informé qu'à l'heure actuelle, trois pays - le Nigeria, le Cameroun et le Togo - ont promulgué des lois pour poursuivre les criminels maritimes et que le MOWCA prévoit une conférence régionale plus tard dans l'année à Abuja, au Nigeria, pour l'harmonisation de ces lois à l'usage de tous les États membres.

Le MOWCA SG a informé que de nombreux pays ont un problème à faire face aux défis du transport terrestre et l'ont approché sur la façon dont ils peuvent obtenir de l'aide d'organisations internationales comme l'Afreximbank pour les soutenir. Il a donné des exemples de la Sierra Leone ayant besoin d'aide pour développer son transport maritime et de l'État de Cross River au Nigeria qui a besoin d'aide pour faciliter le commerce du transport maritime de Calabar au Cameroun et à la Guinée équatoriale.

Parlant au nom d'Afreximbank, Dr. Gainmore a déclaré qu'il y a beaucoup d'opportunités d'affaires dans le secteur du transport maritime et que l'Afrique ne devrait pas être un spectateur.

Il a demandé à MOWCA de travailler à l'établissement d'une industrie maritime viable grâce au développement de partenariats public-privé (PPP).

SOURCE : https://journalng.com

 

 

 

 

  Document sans titre
SECRETAIRE GENERAL
BUREAU DES MINISTRES DE L'OMAOC
» Président :
République DU CONGO
» 1er vice Présisdent :
République DE LA GAMBIE
» 2ème Vice Président :
République dU SENEGAL
» Rapporteur :
République TCHAD
» Pays du Siège :
République de Côte d'ivoire
» Président de la Commission 1 :
République GABON
» Président de la Commission 2 :
République du Cameroun
» Président de la Commission 3 :
Burkina Faso
Dr. PAUL ADALIKWU  
PRESENTATION
» Historique
» Statut Juridique
» Organigramme
» Les organes spécialisés
» Projets et programmes
» Politiques et perspectives
» Formation
» CoopEration internationale
   
ACTIVITES
» Reunions ET CONFERENCES
» Programme dES activiteS
» Projets
 
  FLASH INFO
Document sans nom
 
Changements survenus au niveau des MinistEres des Transports
de l'espace OMAOC
MINISTRE DES TRANSPORTS DIRECTEUR DES ADMINISTRATIONS MARITIMES

HON. CELESTIN SEREY DOH
(REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE)

COLONEL YAO KOUASSI JULEIN
(REPUBLIQUE DE COTE D'IVOIRE)

HON. RICARDO VIEGAS DE ABREU
(REPUBLIQUE D'ANGOLA )

DR. ARMANDO LOPES
(REPUBLIQUE D'ANGOLA )

HON. JOSEDIDIER TONATO
(REPUBLIQUE DU BENIN)
MR DESIRE KOUTON
(REPUBLIQUE DU BENIN)

HON. ANÛUYIRTOLE SOMDA
(BURKINA FASO)

 

HON. JEAN ERNEST NGALLE BIBEHE MASSENA
(REPUBLIQUE DU CAMEROUN)
DR EBOUPEKE LOUIS
(REPUBLIQUE DU CAMEROUN)
HON. ABRAÃO VICENTE
(REPUBLIQUE DU CAP VERT)
MR CARLOS ALBERTO VIEGAS FILIPE
(REPUBLIQUE DU CAP VERT)
HON. HERBERT GOTRAN DJONO -AHABA
(REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE)
 
MR HONORE SAYI
(REPUBLIQUE DU CONGO)
MR. CHRISTIAN ARMEL NKOU
(REPUBLIQUE DU CONGO)
HON. MARC EKILA LIKOMBIO
(REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO)
MR JEANNE TUNDA KASONGO
(REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO)
COLONEL DIEUDONNE LOÏC MOUDOUMA NDINGA
(REPUBLIQUE DU GABON)
MR. FIDELE ANGOUE MBA
(REPUBLIQUE DU GABON)
HON. EBRIMA SILLAH
(REPUBLIQUE DE GAMBIE)
MR KARAMOKO BAKARY JANNEY
(REPUBLIQUE DE GAMBIE)
HON. KWAKU OFORI ASIAMAH
(REPUBLIQUE DU GHANA)
MR THOMAS KOFI ALONSI
(REPUBLIQUE DU GHANA)
HON. OUSMANE GAOUAL DIALLO
(REPUBLIQUE DE GUINEE)
MR MAMOUDOU DIALLO
(REPUBLIQUE DE GUINEE)
HON. JOSE CARLOS ESTEVES
(REPUBLIQUE GUINEE-BISSAU)
MR.
(REPUBLIQUE GUINEE-BISSAU)
HON. HONORATOBEVITA OMA
(REPUBLIQUE DE GUINEE EQUATORIALE)
MR. ALEJO SIMA OLOMO EYA
(REPUBLIQUE DE GUINEE EQUATORIALE)
HON. SIRLEAF TYLER
(REPUBLIQUE DU LIBERIA)
MR. PAUL MASSAQUOI
(REPUBLIQUE DU LIBERIA)
HON. DEMBELE MADINA SISSOKO,
(REPUBLIQUE DU MALI)
 
HON. MOCTAR AL HOUSSEYNOU LAM
(REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE)
MR. MOHAMED ELMOCTAR TOLBA
(REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE)
COLONEL SALISSOU MAHAMAN
(REPUBLIQUE DU NIGER)
 
HON. ADEGBOYEGA OYETOLA
(REPUBLIQUE FEDERALE DU NIGERIA)
DR. DAYO MOBEREOLO
(REPUBLIQUE FEDERALE DU NIGERIA)
HON. JOSE CARVALHO DE RIO
(REPUBLIQUE DE SAO TOME ET PRINCIPE)
MR JORGE PIMENTA MAURICIO
(REPUBLIQUE DE SAO TOME ET PRINCIPE)
MME. FATOU DIOUF
(REPUBLIQUE DU SENEGAL)
Mr MASSAMBA ACHILLE EDOUARD GUEYE
(REPUBLIQUE DU SENEGAL)
COL. AMBASSADOR ALHAJI FANDAY TURAY
(REPUBLIQUE DE SIERRA LEONE)
MME. MARIANNA FOURNARI
(REPUBLIQUE DE SIERRA LEONE)
MME FATIMA GOUKOUNI WEDDEYE
(REPUBLIQUE DU TCHAD)
 
HON. KOKOU EDEM TENGUE
(REPUBLIQUE DU TOGO)
MR HUBERT BAKAI
(REPUBLIQUE DU TOGO)
   
LES SECRETAIRES GENERAUX DEPUIS 1975
PUBLICATION
 
MEDIATHEQUE
WEB TV IMAGES DOCUMENTS AFRIQUE MARITIME
 
Document sans titre
  PARTENAIRES
OMAOC - ABIDJAN -COTE D'IVOIRE - BP: V 257- Tél .: +225 27 22 40 61 00 Fax : +225 22 41 21 54 - www.omaoc.org - infos@omaoc.org